Le groupe Lucien Barrière obtient en 3 ans la norme en matière de développement durable

A la date du mardi 26 mars 2013, le groupe français Barrière s’est vu certifié de la Norme européenne de développement durable Iso 14001. Il s’agit du numéro un dans l’hexagone, en Suisse et est en bonne position sur le plan européen. Crée dans les années cinquante, il compte aujourd’hui près de soixante établissements hôteliers et casinotiers de luxe.

Depuis l’année 2010, selon la responsable de développement durable, le groupe a entamé une démarche pour obtenir la certification tant convoitée Iso 14001. En effet, il a été noté que sa consommation en électricité est tellement faible qu’elle correspondrait à celle d’une ville de 20 000 habitants sur une durée de 12 mois. Le groupe Lucien Barrière a également réduit sa consommation de papier ce qui aurait permis l’économie de 32 tonnes de cette matière ce qui se traduit par la préservation de 400 arbres. Parallèlement à cela, le groupement a procédé au recyclage d’environ une vingtaine de tonnes de détritus, à la réduction de 21% de consommation de gaz et de 10% d’eau dans trois de ses casinos.

Si l’on se réfère aux dires des membres du personnel, pour arriver à une telle parcimonie il faut briser les mauvaises habitudes telles que laisser la lumière allumée dans un local qui peut s’en dispenser, ne pas gaspiller inutilement les feuilles de papier, éteindre les ordinateurs en fin de journée… Ainsi, ils se sont progressivement adaptés à ces nouveaux gestes et Barrière leur en remercie.

L’entité française s’implique aussi dans la préservation de la biodiversité et de l’écosystème. Certains de ses établissements participent aux nettoyages de plage, à la protection des forêts et à la défense des mammifères marins de la baie du Mont-Saint-Michel. Une contribution aussi acharnée pour le développement durable pourrait avoir une influence plus que positive en matière de publicités.

Mais en tant que numéro un des plus huppés hôtels et casinos d’Europe, n’est-il pas normal qu’il cherche à se démarquer en participant à la conservation de l’environnement du vieux continent ?

Les commentaires sont désactivés.