Troyes s’exprime sur défaite face au PSG

Apres leur défaite face à Paris (0-1), Troyes se rapproche dangereusement de la Ligue 2. Retrouvons les déclarations de l’équipe à leur sortie du terrain.

Au terme du match de samedi, Jean-Marc Furlan, coach de l’ESTAC, ne cachait pas sa déception face au PSG. Cependant, il ne perd pas espoir en son équipe et en leur capacité à pouvoir échapper à la relégation : «Je suis très déçu parce que quand on ne mène pas au score en première mi-temps avec trois ou quatre opportunités, on sait qu’avec le talent et la puissance des adversaires qui jouent dans les trois premiers rôles, il y a de fortes chances d’avoir une deuxième mi-temps très compliquée. Je regrette qu’on prenne un but sur une de leurs rares occasions, ça leur permet de maîtriser la rencontre et d’étouffer nos velléités. On est tous très déçus de ne pas avoir réussi l’exploit qu’on espérait. Ce sera difficile d’évacuer la déception. L’équipe ne supporte pas d’être dans les trois derniers. Ils sont compétiteurs en L1 et voient se rapprocher la L2. Ils sont très affectés. Le contraire serait décevant. Ils mettent beaucoup d’énergie mais on n’a pas la possibilité de gagner des matches de L1 en ce moment. On espérait un point ce soir. Ce à quoi on croit, c’est qu’on va aller chercher des victoires. On va se battre pour préparer les succès futurs, de la saison prochaine. On veut prouver qu’on peut gagner des matches. On sait que mathématiquement c’est compliqué, on voudrait laisser la dernière place à un autre».

Yohann Thuram, gardien de Troyes, s’exprimait également sur les conséquences de cette défaite en restant positif : «On ne pense pas à la relégation. Il reste six matches à jouer, on va donner tout ce qu’on peut. Il reste 18 points à prendre, c’est un challenge pour nous».

Les commentaires sont désactivés.